Vers une agentivité audiovisuelle dans l’espace numérique

Le consortium Canevas était présent à la 13e Conférence de l’Association International de Sémiotique Visuelle (AISV) à l’université Jorge Tadeo Lozano, Bogotá (Colombie) les 28-30 septembre 2023 sur le thème “Sémiotique visuelle et agentivité”.

résumé de la présentation

Le philosophe américain Andrew Feenberg a déployé une approche critique de la technique et de ses dérives dans laquelle celle-ci est nécessairement idéologique et que cette idéologie est celle de ses concepteurs (2014). Dans le monde numérique, on pensera immédiatement à de grandes figures et à leurs modèles technologiques comme Mark Zukerberg et Facebook, Larry Page et Google ou, plus récemment, Elon Musk et Twitter qui imposent leur vision, centralisent les prises de décisions et excluent toute participation citoyenne, mettant à mal les expertises ordinaires ou les exploitant de manière unilatérale. Cette expertise ordinaire est précisément ce que pointe Feenberg lorsqu’il utilise le mot d’« agency » dans ses textes (traduit en français par « agentivité » ou « capacité d’agir »). Cette agency recoupe chez lui « le savoir, le pouvoir et l’opportunité » des agents sociaux (ibid.). D’un côté, il y a des individus qui (1) développent une expertise sur un sujet et (2) qui partagent ou cherchent à partager leur expérience (3) en profitant d’un contexte favorable (comme c’est le cas avec l’apparition d’internet durant les années 1990). D’un autre côté, il y a des acteurs sociaux qui, (1) dans ce même contexte spécifique ou parce qu’ils se préoccupent d’une question de société, (2) cherchent à acquérir de la connaissance (3) pour être ensuite en capacité d’agir. Jusqu’à une période récente, il n’y a pas eu de réelle opportunité de développement d’une agentivité audiovisuelle dans l’espace numérique. Si Youtube permet d’insérer des commentaires sous ses vidéos, de la même manière qu’Instagram et Tiktok permettent d’intégrer des annotations sur leurs contenus vidéos, ces services sont tous propriétaires et les données ainsi produites échappent à leurs usagers. On reste ainsi dans le modèle technocratique dépeint et critiqué par Feenberg.
Aujourd’hui, des communautés d’acteurs œuvrent à un changement autour d’un autre type d’approche critique qui n’oppose pas pouvoir technologique et agentivité technique comme le fait Feenberg, mais qui consiste à promouvoir le développement de technologies libres et open source devant conduire concomitamment à l’émergence d’une agentivité dans la technique et d’une démocratie revigorée qui serait entre les mains des agents sociaux. On doit ce modèle à des figures de l’informatique et du numérique comme Richard Stallman, Lawrence Lessig ou Tim Berners-Lee (Cardon, 2019). Après plusieurs années d’expérimentation, des chercheurs provenant de divers horizons (histoire, sociologie, études cinématographiques et théâtrales…) sont aujourd’hui réunis au sein du consortium Huma-Num Canevas devant conduire au développement, à la réutilisation et au partage de technologies libres et open source, ainsi que de principes durables et éthiques, adaptés à l’analyse de contenus audiovisuels et au service d’une réelle agentivité technique et sémiotique (Bourgatte, 2012 ; Tessier & Bourgatte, 2017). Des technologies que tout le monde peut s’approprier ou redéployer (dans les milieux technologiques, on parle de « fork »), en particulier en contextes académiques. Des technologies qui permettent d’héberger, streamer et analyser des ressources audiovisuelles seule ou de manière collaborative.

références

Bourgatte, Michael. « L’écran-outil et le film-objet ». MEI 34 (2012) : 103‑1120.
Cardon, Dominique. Culture numérique. Presses de Sciences Po, 2019.
Feenberg, Andrew. Pour une théorie critique de la technique. Lux Éditeur, 2014.
Tessier, Laurent, et Michaël Bourgatte. « Les outils d’annotation vidéo pour la recherche en Humanités numériques ». In Expérimenter les humanités numériques. PUM, 2017.


Citer ce billet
Michael Bourgatte (2023, 22 octobre). Vers une agentivité audiovisuelle dans l’espace numérique. Consortium Huma-Num CANEVAS. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m6yl

Par Michael Bourgatte

Michael Bourgatte est Professeur à l'Institut Catholique de Paris. Ses recherches portent sur les cultures audiovisuelles et la vidéo numérique.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search